Trois jeunes monitrices transmettent la capoeira sous la direction de Professora Alegria ( Marlen Gysel )

à leurs camarades et aussi aux enfants du quartier. La pratique de cet art martial leur permet d’améliorer la condition physique, la coordination et l’agilité ainsi que la santé mentale et la joie de vie des jeunes

qui n’ont aucune autre possibilité de pratiquer du sport.

Par vidéo, la professeur donne des leçons à distance depuis la Suisse et essaie de motiver ces jeunes filles qui ont commencé la capoeira, lors de quelques cours donnés au centre durant l'été 2021 durant le voyage du comité en Guinée. L’aspect de l’art martial a plu aux jeunes filles, avec les mouvements intenses et aussi aptes à se défendre contre des éventuelles agressions. Elles aiment aussi le chant et l’aspect ludique à la capoeira. Les entraînements ont lieu 2-3 fois par semaine sur la place du centre qui a été construite exprès pour l’enseignement de la capoeira, une donation généreuse d’un couple suisse.

L’objectif à long terme serait de mieux former les monitrices et de retourner sur place pour monter une belle structure, les équiper avec des instruments et plus d’habits et pour organiser, si possible, même des baptêmes et passages de ceinture. Afin de réaliser ces projets, nous avons prévu de faire venir ces trois monitrices pour quelques semaines en Suisse en juin 2023, afin qu’elles puissent s’entrainer mieux, apprendre comment enseigner et vivre la capoeira au sein de la communauté des professeurs en Suisse. 

 

Nous accueillons donc volontiers tout don pour soutenir ce projet « d’empowerment » de la femme Africaine et de mise en perspective et valorisation de ces jeunes monitrices qui transmettront tout ce qu’elles auront appris à leurs confrères!